Petite histoire de la clémentine

LA CLÉMENTINE

Elle a été « inventée » au début du XXème siècle par le Père Clément. Un religieux-agronome de la région d’Oran, en Algérie (qui lui a donné son nom !). Il s’agit d’un hybride de mandarine et d’orange amère ou « bigaradier » -Citrus aurantium-. Du fait de ses qualités gustatives, et de sa quasi-absence de pépins, elle a aujourd’hui pratiquement supplanté la mandarine.

LES ATOUTS SANTÉ DE LA CLÉMENTINE

La « vitamine C plaisir » de l’hiver. La clémentine est précieuse en hiver pour fournir un apport appréciable de vitamine C (la vitamine antifatigue et anti-agression). Avec deux clémentines (environ 100 g net), on reçoit déjà plus de 40 mg de vitamine C, soit la moitié de l’apport quotidien recommandé. Et tout le monde les aime, car elles sont faciles à éplucher, et bien agréables à déguster, au petit déjeuner, en dessert à la fin du repas, ou en petite collation gourmande…Se reminéraliser… sans calories superflues !

Ce petit agrume fournit également un complément très utile en minéraux et oligo-éléments. En particulier en calcium, en magnésium et en fer. Et cela sans aucune surcharge calorique : 50 calories pour deux clémentines, cela ne représente que 2 à 3 % à peine du total énergétique de la journée ! Une parfaite tolérance La clémentine est très bien tolérée par tous les convives, même par ceux ayant un système digestif délicat (personnes âgées, convalescents, jeunes enfants). Effectivement, sa saveur est particulièrement douce, et ses fibres tendres n’irritent pas la muqueuse digestive. Son jus peut d’ailleurs être proposé très tôt aux jeunes bébés, dans le cadre de la diversification de l’alimentation.

LA CLÉMENTINE EN PRATIQUE

Facilement transportable, riche en eau et avec un goût légèrement sucré et acidulé, la clémentine se mange aisément, en toutes circonstances. Comment la choisir ? Très souvent confondues avec les mandarines, les clémentines sont cependant légèrement plus grosses que ces dernières. Il est préférable de choisir les clémentines à feuilles. Ces feuilles sont un gage de qualité et de fraîcheur.

SUITE

Utilisez aussi votre odorat pour sélectionner les fruits les plus parfumés. La clémentine doit également être ferme et charnue au toucher, son pédoncule vert doit être fermement attaché. Il ne faut pas se fier à la couleur de la clémentine, car même mûre, elle peut rester verte. Sa couleur orange est liée au degré d’ensoleillement, mais ne signifie pas que l’agrume est à maturité. Comment la conserver ? La clémentine se conserve facilement à température ambiante pendant 6 jours environ. Mais si vous voulez la conserver plus longtemps, vous pouvez la mettre dans le bac à légumes pendant 10 jours environ.

COMMENT LA PRÉPARER

La clémentine est un fruit très simple à préparer : il suffit de réaliser une petite entaille sur la peau avec un couteau pointu ou avec les ongles puis de peler délicatement le fruit. Si vous ne voulez récupérer que le jus, pas besoin de l’éplucher, vous n’avez qu’à la couper et deux et la presser avec un presse-agrumes. Si vous voulez son zeste, choisissez de préférence des clémentines bio et récupérez le zeste avec un zester ou un couteau. On a tendance à consommer cet agrume cru mais la clémentine supporte cependant très bien les cuissons rapides. Vous pouvez poêler les quartiers quelques minutes avec un peu de beurre ou encore les faire cuire quelques minutes au four (toujours sous étroite surveillance). Cet agrume peut également apporter une petite touche sucrée agréable dans certains plats salés :

Dans les salades de crudités
Avec une volaille
En accompagnement de crustacés ou de de poissons gras

Par Marie-Charlotte Rivet Bonjean (La Nutrition)